Les haches

Daniel Boucard

 28,00

Collection : Auteur : Pages: 250 Illustrations: planches dessinées et un cahier couleur ISBN: 9782865531196

Description

Elle est sœur jumelle de la charrue, compagne de fatigue. Elle a un dos, deux joues, une nuque. C’est la hache. De cet outil du fond des âges, Daniel Boucard possède plus d’un millier. Ses premières haches, c’est son père qui les lui a léguées. Il était bûcheron. Et puis au hasard des voyages, des virées dans les brocantes, il a commencé à comprendre le message tranchant des haches.

« C’est l’outil de tous les métiers et de tous les jours. Elle est taillée à la mesure de celui qui s’en sert, elle est de ce pays-là et pas de celui d’à côté. »Epaule de mouton, départoir de merrandier, assette de rognage, piochon, coupe-marc de pommes, cochoir, huchelot de jouguier, haches à équarrir, à blanchir, à marquer, à siffler les bondes. Elles portent des noms de langues lointaines, de gestes évanouis. Elles sont belles et élégantes, avec leurs manches de frêne, de poirier, d’orme ou de buis. Chassées au fond des greniers par les tronçonneuses bruyantes, avec Daniel Boucard, elles revivent.

Superbe et exhaustif.

Disponible en vente par correspondance chez l’éditeur, ou à la librairie du Camée, 70 rue St André des Arts, 75006 Paris, du lundi au vendredi de 11h à 18h. tel. 0143262170

Vous y trouverez un fonds exceptionnel de livres anciens et modernes sur les Arts et Métiers, l’art décoratif et les techniques anciennes de l’artisanat.

Information complémentaire

Poids 0.43 kg
Dimensions 24 x 15.5 x 1.8 cm

Présentation

Elle est sœur jumelle de la charrue, compagne de fatigue. Elle a un dos, deux joues, une nuque. C’est la hache.

De cet outil du fond des âges, Daniel Boucard possède plus d’un millier. Ses premières haches, c’est son père qui les lui a léguées. Il était bûcheron. Et puis au hasard des voyages, des virées dans les brocantes, il a commencé à comprendre le message tranchant des haches. « C’est l’outil de tous les métiers et de tous les jours. Elle est taillée à la mesure de celui qui s’en sert, elle est de ce pays-là et pas de celui d’à côté. »

Epaule de mouton, départoir de merrandier, assette de rognage, piochon, coupe-marc de pommes, cochoir, huchelot de jouguier, haches à équarrir, à blanchir, à marquer, à siffler les bondes. Elles portent des noms de langues lointaines, de gestes évanouis. Elles sont belles et élégantes, avec leurs manches de frêne, de poirier, d’orme ou de buis. Chassées au fond des greniers par les tronçonneuses bruyantes, avec Daniel Boucard, elles revivent.