livre34
extrait_15livre_34_1_2livre_34_1_1

Ils ont bâti les pyramides

Désolé, ce livre est épuisé chez nous et chez les libraires en livres neufs. Contactez-nous pour plus d'informations.
Joseph Davidovits

Collection : Auteur : Pages: 476 Illustrations: nombreux dessins explicatifs et photos ISBN: 9782865531578

Description du produit

Les grandes pyramides ont été bâties en pierre ré-agglomérée, c’est-à-dire une pierre calcaire naturelle fabriquée comme un béton. Telle est la théorie inédite qu’avance le professeur Joseph Davidovits, docteur ès sciences, membre de l’Association Internationale des Égyptologues. Dans la logique des importantes découvertes sur la chimie des minéraux dont il est à l’origine et après vingt-sept années de recherches, il fait dans ce livre la démonstration complète de son hypothèse et en apporte les preuves éclatantes.
A la différence des autres théories de construction, celle-ci est la seule qui s’appuie sur des preuves archéologiques. Joseph Davidovits a en effet découvert les textes hiéroglyphiques décrivant la construction de ces gigantesques monuments ! Vous comprendrez alors que tous les problèmes et paradoxes liés à l’édification des pyramides sont résolus.

Vous découvrirez qu’en Égypte, il y avait deux dieux de la création, opposés l’un à l’autre, prétexte à des conflits religieux et à des luttes de pouvoir menés pendant plus de mille ans. Le dieu Khnoum, vénéré par Khéops, est le dieu de la pétrification, de l’agglomération de la pierre pour les pyramides. 1500 plus tard, le dieu Amon, vénéré par Ramsès II, impose la taille des pierres pour les temples et les obélisques. Pour ces deux grandes religions concurrentes, le travail de la pierre, ré-agglomérée ou taillée, était un acte sacré qui imitait la création de l’homme.

Enfin, à la lumière des ces nouveaux faits, vous redécouvrirez l’histoire des grands personnages de cette période.

Bien au-delà de la simple démonstration technique, le livre nous plonge dans l’histoire complexe d’une civilisation et de ses croyances pour en donner une nouvelle lecture surprenante et fascinante.

Information complémentaire

Poids 0.62 kg
Dimensions 24 x 15.5 x 3.7 cm

E-book

http://jean-cyrille-godefroy.izibookstore.com/auteur/9/Joseph%20Davidovits

Site web de l'auteur

www.davidovits.info

Extrait

De la Lune à la Terre :
la pierre du pharaon Khefren
Université Libre de Bruxelles, 17 juillet 1998, 14 heures : j’attends d’un instant à l’autre un collègue scientifique américain. J’aurai dans quelques minutes un échantillon d’une pierre synthétique, du basalte artificiel, fabriqué il y a 4000 ou 5000 ans en Mésopotamie. Pièce ô combien symbolique pour mes propres recherches. Très probablement, ce basalte fait de main d’homme présentera quelques différences notables d’avec le basalte naturel, issu de la plupart des volcans récents et de nombreux autres plus anciens. Ceux-ci émettent une lave noire qui, refroidie, forme une roche à grain fin, faite de nombreux cristaux microscopiques, appelée « basalte ». En effet, il y a des différences mais il est possible de les confondre au premier coup d’œil.
Cette découverte complète mes propres travaux entrepris depuis trente ans en France et aux États-Unis en ma qualité de directeur de recherche et universitaire, inventeur d’une nouvelle branche de la chimie des minéraux appelée géopolymère. Près de vingt ans auparavant, en 1979, j’avais présenté au Deuxième Congrès International des Égyptologues, organisé par le CNRS à Grenoble, deux théories, l’une sur la fabrication par les anciens Égyptiens d’objets en pierres artificielles (des vases de pierre dure), l’autre sur l’incarnation divine dans la pierre de construction des pyramides d’Égypte, à l’aide de pierre ré-agglomérée comme un béton, et non pas en pierre taillée.