La cathédrale

Jean-François Blondel

24,00 

Collection : Auteur : Pages: 292 Illustrations: 100 illustrations Noir et Blanc ISBN: 9782865532988

Description

Dans les dix dernières années, nos connaissances sur la construction des cathédrales ont été transformées par la reconnaissance numérique et le laser. On sait ainsi désormais que les arcsboutants des premières cathédrales ont été rajoutés quelques décennies après la construction du cœur et des verrières pour éviter leur effondrement. Ce sont ces connaissances nouvelles que J.-F. Blondel nous apporte dans ce livre qui révèle aussi quelques secrets des architectes cachés sous forme d’énigmes sur leurs pierres tombales.

L’âge d’or des cathédrales se situe aux XIIe et XIIIe siècles. C’est avec l’abbé Suger, le conseiller des rois capétiens Louis VI et Louis VII, que «l’art gothique» va permettre à la cathédrale de s’ouvrir sur le monde extérieur en y déversant la lumière au sein de la nef et du chœur, tandis que dans la poussière des chantiers sacrés, les maîtres d’œuvre élèveront les voûtes d’ogive toujours de plus en plus haut. Cependant, des travaux scientifiques récents montrent que la plupart des nos «vieilles dames de pierre» ne seraient plus debout aujourd’hui, si les bâtisseurs n’avaient fait appel aux artisans du fer qui, très ingénieusement, insérèrent le métal dans la pierre pour augmenter sa résistance aux pressions s’exerçant de toutes parts et qui menaçaient la stabilité de l’édifice.

Fascinés par cette «épopée des cathédrales», les hommes firent appel au merveilleux et au surnaturel pour expliquer ce qu’ils voyaient d’étrange dans ces œuvres grandioses. Ne disait-on pas qu’anges et démons avaient leur part dans la construction? Pourquoi les cathédrales sont-elles toutes des «Tours inachevées»?

Les cathédrales seraient-elles des «Demeures philosophales»? C’est du moins ce que l’on serait en droit de penser à la vue de ces étranges médaillons et figures hiéroglyphiques, qui semblent vouloir expliquer au promeneur qui les contemple, les étapes du «Grand Œuvre» des alchimistes?

Informations complémentaires

Poids 0.45 kg
Dimensions 24 x 15.5 x 2.5 cm

Table des matières

Introduction.

 

  1. Première Partie : La cathédrale est un livre de pierres

Chap.1 : Le siècle des cathédrales : 1130-1280

1.1 La peur de l’An Mil.

1.2 Cluny et les monastères

1.3 L’Architecture romane

1.4 L’Architecture gothique.

1.5 Architecture gothique et scolastique

1.6 Suger : abbé de Saint-Denis (1122-1151).

1.7 Lorsque les cathédrales étaient peintes

1.8 La laïcisation de l’Art.

1.9 Le siècle des cathédrales s’achève avec la fin du XIIIe siècle.

Chap.2 Des maçons géomètres et bâtisseurs :

2.1 Euclide invente la géométrie.

2.2 La redécouverte des mathématiques grecques

2.3 Les Arts libéraux : Trivium et Quadrivium

2.4 Connaissance d’une géométrie « pratique » des bâtisseurs médiévaux

2.5 Un enseignement des loges longtemps gardé secret : « le passage du plan à l’élévation »

Chap.3 La cathédrale : image du monde, orientation, symbolisme et différentes parties la constituant

3.1 L’architecture est un art mystique.

3.2 Symbolique de la pierre et du bois

3.3 Symbolisme des nombres

3.4 L’église est un espace ordonné et orienté

3.5 La cathédrale image du monde

3.6 Les différentes parties constitutives

3.7 Les principaux éléments de construction en plan

3.8 Les principaux éléments de construction en élévation

3.9 La voûte romane

3.10 La voûte gothique.

Chap.4 : La cathédrale reflet du monde médiéval

4.1 La fonction enseignante de l’Église.

4.2 La cathédrale  « Bible du pauvre » :

Les Personnes divines

Le diable et les personnes infernales

Les Personnes célestes

Les personnes humaines

4.3 La cathédrale : « Miroir du monde »

Les miroirs de Vincent de Beauvais

Le miroir de la nature

Le miroir de la science

Le miroir moral

Le miroir historique

4.4 La cathédrale et le culte des reliques

Le culte des reliques et les routes de pèlerinages

Les sanctuaires de la Vierge et les chemins de Compostelle.

Chap.5 : Au XXIe siècle les cathédrales sauvées de l’oubli

5.1 Viollet-le-Duc au XIXe siècle et les compagnons du Devoir de Liberté

5.2 Au XXIe siècle, les blanches cathédrales retrouvent leur antique visage

5.3 Le rôle des corporations de la pierre dans la restauration des cathédrales

 

  1. Deuxième Partie : La construction des cathédrales par les « œuvriers de Notre-Dame »

Chap.6 : Le chantier de la cathédrale

6.1 Quel pouvait être le chantier d’une cathédrale à la fin du XIIIe siècle ?

6.2 Les cathédrales ont été bâties par des hommes de métier

6.3 La durée du travail

6.4 A-t-il existé des grèves et des « incidents de chantiers » au Moyen Âge ?

6.5 Quelques dates et durées de construction

6.6 Les engins de levage avaient des noms d’animaux

6.7 Les charpentiers et le travail du bois

6.8 L’invention des arcs-boutants a permis aux cathédrales de ne pas s’effondrer.

6.9 Une cathédrale a été bâtie par étapes successives.

6.10 Les outils des tailleurs de pierre aux noms étranges : marteau bretté, polka, grain d’orge et autres bouchardes, et la bisaiguë des charpentiers …

Chap.7 : Lorsque les cathédrales étaient cerclées de fer

7.1 Une armature de fer discrète vient en aide à la défaillance de la pierre

7.2 Les bâtisseurs des cathédrales gothiques ont eu besoin d’une très grande quantité de fer.

Chap.8 : La cathédrale et les fraternités « initiatiques » de métier

8.1 Ces hommes de métier étaient-ils des compagnons ?

8.2 L’Architecte est un maître maçon « sorti du rang »

8.3 Mystérieuses pierres tombales d’architecte

8.4 Le « sceau de Salomon » ou « étoile de David », comme signe secret des bâtisseurs

8.5 La Loge et le secret

8.6 Strasbourg et la dernière loge opérative

8.7 Recevaient-ils un enseignement de nature ésotérique ?

8.8 Les compagnons et l’art du Trait

8.9 Marques et signes lapidaires ou la signature des gens de métier

8.10 Les tracés directeurs et les tracés régulateurs

8.11 Villard de Honnecourt et son célèbre carnet de chantiers

8.12 Les fêtes patronales et les saints patrons des métiers

8.13 L’équerre et le compas entrecroisés sur les vitraux des cathédrales, secrets des hommes de métier ?

Chap.9 La Franc-maçonnerie s’est-elle approprié les symboles chrétiens des cathédrales ?

9.1 Aspects légendaires rattachant la Franc-maçonnerie au Christianisme

9.2 Les emprunts de la Franc-maçonnerie à la symbolique chrétienne des cathédrales

9.3 Les emprunts au symbolisme animal

9.4 Les emprunts au symbolisme de la pierre

 

Chap.10 Le Financement des cathédrales

10.1 « Gold was the mortar ! » ou « l’or en a été le ciment ».

10.2 D’où vient l’argent ?

10.3 Combien a pu coûter une cathédrale ?

10.4 Comment cet argent était-il géré ?

10.5 La querelle des « algoristes » et des « abacistes ».

 

III. Troisième Partie : La cathédrale entre le merveilleux et le fantastique

Chap.11 : La cathédrale et le merveilleux chrétien

11.1 Autour de la construction des cathédrales, pourquoi tant de légendes ?

11.2 Anges et démons autour de Notre-Dame de Paris

11.3 Quand le diable vient en aide au chapitre qui recherche de l’argent

11.4 Le Moyen Âge et le merveilleux chrétien

11.5 Les processions et les dragons

11.6 Chimères et gargouilles : un bestiaire fantastique

11.7 La fête des Fous

10 8 Les « mystères » joués sur les parvis

11.9 Pourquoi cette croyance en l’existence de lacs souterrains sous les cathédrales ?

  1. Quatrième Partie : Les mystérieuses cathédrales nous livreront-elles leurs secrets ?

Chap.12 : Les labyrinthes sur le pavage des cathédrales ?

12.1 Origines des labyrinthes sur le pavage des cathédrales

12.2 Le pourquoi de leur disparition au XVIIe siècle

Chap.13 : Une reproduction de l’univers et la mesure du temps qui passe

13.1 Le zodiaque sur les murs des cathédrales ?

13.2 La mesure du temps qui passe et les horloges astronomiques

13.3 La cathédrale est-elle une immense horloge astronomique ?

Chap.14 : À ces « questeurs de lumière et de mystère » dont la cathédrale reflète un rayon

14.1 L’alchimie au Moyen Âge

14.2 L’énigme du zodiaque à Notre-Dame de Paris

14.3 Les emblématiques figures des vices et des vertus à Notre-Dame de Paris.

14.4 Notre-Dame de Paris : « demeure philosophale » ?

Conclusion

Dates de construction des principales cathédrales de France

Dimensions des principales cathédrales de France                  

Glossaire des termes d’architecture

Annexes

– Comptes de l’œuvre de l’église de Troyes au XIVe siècle.

– Construction du jubé de la cathédrale de Troyes en 1382

Orientation bibliographique