Vie du thé, esprit du thé

Soshitsu Sen

 12,00

Collection : Auteur : Pages: 132 ISBN: 9782865532773

Description

Quintessence de la civilisation japonaise, la cérémonie du thé estaussi une école de sagesse et d’efficacité pour la vie d’aujourd’hui.C’est ce que nous montre Soshitsu Sen dans ce texte limpide etpoétique.

Soshitsu Sen est le quinzième descendant d’une lignée de grandsmaîtres de la cérémonie du thé. Il nous raconte ci comment il futpréparé dès l’enfance à maîtriser les aspects formels et spirituels dela cérémonie du thé, pour devenir le guide de plusieurs millions depratiquants au Japon et en Occident.

Ce livre est un classique de la cérémonie du thé.

Information complémentaire

Poids 0.200 kg
Dimensions 13 x 20 cm

Extrait

Le simple geste de servir le thé et de l’accepter avec reconnaissance constitue le fondement d’une manière de vivre, appelée chadô, la Voie du thé. Servir un bol de thé conformément aux règles de l’étiquette, c’est réaliser une large synthèse culturelle aux idéaux élevés impliquant divers éléments relevant de la religion, de la morale, de l’esthétique, de la philosophie, de la discipline et des relations sociales.

Celui qui étudie la cérémonie du thé apprend à disposer les objets, à comprendre le rythme et les poses, à apprécier l’élégance des gestes et à appliquer cet enseignement à la vie quotidienne. Tout cela apparaît dans le simple fait de servir et de recevoir un bol de thé, et n’est accompli que dans un seul but : atteindre la sérénité de l’âme, en communion avec ses semblables à l’intérieur de notre monde. C’est en cela que la Voie du thé a une signification de nos jours.

Avec un bol de thé, la paix peut vraiment régner. En prenant un bol de thé, un sentiment de paisible plénitude peut être partagé et poser les fondements d’une manière de vivre.
Je suis né dans une famille profondément enracinée dans la tradition et la pratique de la Voie du thé ; ma vie, comme celle de mes ancêtres, a été imprégnée de son esprit. Aussi loin que je remonte dans mes souvenirs, je revois les salles de thé de ma maison, les ustensiles de thé avec lesquels je jouais, les leçons de thé avec mon père, et l’interminable défilé d’invités accueillis avec un bol de thé vert mousseux. En 1964, j’ai succédé à mon père à la tête de la famille, et je suis devenu le Grand Maître de la quinzième génération de l’école de thé Urasenke. Ce sont ma vie et mes pensées que je vous propose maintenant.