Bible 2 couv

La bible avait raison 2

Joseph Davidovits

 22,00

Collection : Auteur : Pages: 320 Illustrations: illustrations et dessins ISBN: 9782865531905

Description du produit

Dans la Bible avait raison, l’archéologie révèle l’existence des Hébreux en Égypte, le professeur Davidovits établit que le Patriarche Joseph, le « premier Hébreu », n’était autre qu’Aménophis, Fils de Hapou, le plus éminent scribe et savant de l’Égypte, grand chancelier du pharaon Amenhotep III. Et ce grâce à la redécouverte d’une fresque, vieille de plus de 3300 ans, qui constitue le plus ancien texte copié mot pour mot dans la Bible.

 Joseph Davidovits, suivant son fil d’Ariane, nous conduit maintenant sur les traces de Moïse : un Moïse assez peu conforme à sa mythologie puisque grand intendant d’un ordre religieux, celui du Temple funéraire d’Amenophis, Fils de Hapou, le Patriarche Joseph précisément. Le lecteur découvrira que Moïsevécut sous les Ramsès de la XXe dynastie (1150 av. J.-C.), et rencontra bien les Hébreuxdes artisans égyptiens, et non des bergers étrangers esclaves comme on le croyait et dont on ne trouvait pas de trace.

Sur fonds de complots, de changements de régimes politiques, de grèves et de persécutions, celle de la confrérie de l’Ordre d’Aménophis, Fils de Hapou, et celle des artisans hebrers de la Nécropole thébaine, on verra comment et pourquoi eut lieu l’Exode, au début de la XXIe dynastie, vers 1080-1060 av. J.-C., soit 200 ans après Ramsès II. Cette nouvelle datation correspond aux données archéologiques et aux vestiges retrouvés en Égypte, en Israël et en Palestine. Les textes égyptiens qui relatent ces événements importants de l’histoire de l’Égypte existent. La Bible avait raison !

Information complémentaire

Poids 0.42 kg
Dimensions 24 x 15.5 x 2 cm

Site web de l'auteur

www.davidovits.info

Présentation

Dans le tome I de la Bible avait raison, grâce à la redécouverte d’une stèle égyptienne authentique recopiée mot pour mot dans la Bible, le professeur Joseph Davidovits montra que le Patriarche Joseph, le « premier Hébreu », a un visage et un nom : celui d’Aménophis Fils de Hapou, le plus éminent scribe et savant de l’Égypte, et grand chancelier du pharaon Amenhotep III.
Dans ce tome II, l’auteur part sur les traces de Moïse et révèle les causes de l’Exode. Les traces archéologiques existent et sont enfin révélées au grand public. Moïse vécut sous les Ramsès de la XXe dynastie (1150 av. J.-C.) et était le grand intendant de l’Ordre du Temple Funéraire d’Aménophis Fils de Hapou (le Patriarche Joseph).
Chapitre après chapitre, les révélations et les preuves s’accumulent sur la base de documents historiques et des dernières découvertes archéologiques. Les Hébreux sont des vrais Égyptiens et non des bergers étrangers vivant en esclavage. En changeant ce principe, on retrouve toutes les traces et tout devient plus clair.
On explique la rencontre entre Moïse et les Hébreux lors des fameuses grèves des artisans hebrers (les Hébreux) refusant de travailler dans les conditions imposées par Pharaon. Les conséquences sont bien connues: les persécutions de la confrérie de l’Ordre d’Aménophis Fils de Hapou et des artisans hebrers aboutirent à l’Exode au début de la XXIe dynastie vers 1080-1060 av. J.-C. Ce ne fut pas sous Ramsès II, mais 200 ans plus tard. Cette nouvelle datation correspond aux données archéologiques et aux vestiges retrouvés en Égypte, en Israël et en Palestine. Les racines de la Bible ne sont ni grecques ni babyloniennes, mais bien égyptiennes. La Bible avait raison !