Publié le

Crise ukrainienne : Le petit-fils du général De Gaulle dénonce la responsabilité des Etats-Unis et le rôle funeste de l’OTAN

A l’ambassade de Russie en France, le petit-fils du général de Gaulle s’est exprimé sur le conflit ukrainien. Il s’est livré à une vive critique des politiques occidentales sur le dossier, imputant notamment à Paris une «soumission à l’OTAN». Le 14 juin, l’ambassade de Russie en France a organisé une réception officielle à l’occasion de la Journée de la Russie. L’événement a réuni de nombreux invités parmi lesquels figuraient des diplomates étrangers, des personnalités culturelles ou encore des représentants d’associations de compatriotes. Au nombre des intervenants, le petit-fils du général de Gaulle a exprimé son attachement à l’amitié franco-russe, déplorant les multiples facteurs qui, selon lui, pourraient la détériorer. ZDRASTVOUILLTE ! OT IMENI FRANTSOUSKAVO NARODA GORIATCHO PRIVETSTVOUIOU ROUSSKILLE NAROD I IEVO PRAVITELEILLE I PREZIDENT VLADIMIR POUTINE (Au nom du peuple français, je salue cordialement le peuple russe et ses dirigeants et le Président Vladimir Poutine). Vos Excellences, Mesdames, Messieurs les Officiels, Mesdames, Messieurs, Je vous remercie, au nom de ma famille et de mon père, l’Amiral de Gaulle,…

Lire la suite

Publié le

La trappe à dettes comme arme de destruction massive

12 June, 2022 Charles Gave Einstein avait coutume de dire que la force la plus importante de l’Univers, c’étaient les taux d’intérêts composés et dans le papier de cette semaine, je vais m’attacher démontrer cette vérité. Ce qui va m’amener à décrire deux mécanismes. Le premier sera celui qui amène à la baisse continuelle de la valeur de la monnaie au travers du temps et que l’on a coutume d’appeler inflation. Il faut bien comprendre ici que ce ne sont pas les prix qui montent mais la valeur de la monnaie qui baisse. Le politicien de base explique toujours que si les prix montent, c’est parce qu’il y a des salopards qui s’en mettent plein les poches, alors que c’est lui et lui seul qui est responsable de la baisse de valeur de la monnaie. Le lecteur de l’IDL doit intégrer une fois pour toute que si l’indice des prix monte, cela ne veut pas dire que les prix montent mais que la valeur de la monnaie baisse…

Lire la suite

Publié le

Les causes monétaires de la guerre en Ukraine

8 mai 2022 STRATPOL Faisant suite à une première réponse à la tribune de Jacques Myard, voici une autre analyse d’un ancien diplomate, ayant servi comme attaché de défense à Moscou, qui connait bien la Russie: Cher Monsieur le Maire, Vous m’avez aimablement communiqué votre intéressant dernier message relatif à la guerre en Ukraine. Je vous en remercie. Voici, si vous me permettez, les réflexions qu’il m’inspire. Vous écrivez : La guerre en Ukraine évolue visiblement vers un affrontement direct entre la Russie et les États-Unis. Il est évident que Washington a armé depuis des années l’armée ukrainienne, formé leurs soldats, fourni tous les renseignements recueillis par la CIA et surtout par les écoutes effectuées par la NSA.” Mais alors, pourquoi ne pas dire clairement toute la vérité, que vous faites opportunément ressortir ici, à savoir que depuis un certain temps déjà ce sont les États-Unis qui se préparent, de toute évidence comme vous le dites si bien, à la guerre contre la Russie? Pourquoi ? Qu’est-ce que…

Lire la suite

Publié le

Ukraine : quiproquos, méprises et incompréhensions

par Thierry Meyssan La guerre d’Ukraine n’a lieu qu’en raison d’abord de l’ignorance des Occidentaux de ce qui se passait en Ukraine et d’autre part d’une série de quiproquos et de méprises. Les Occidentaux, centrés sur eux-mêmes, incapables de penser comme leurs interlocuteurs, n’ont cessé de se tromper. Finalement, lorsque les opérations militaires prendront fin et que les Russes auront atteint leurs objectifs publiquement énoncés dès le premier jour, ils pourront même se persuader d’avoir gagné. En définitive, la seule chose qui compte pour les Occidentaux, ce n’est pas d’épargner des vies humaines, mais d’avoir la conviction de se tenir du bon côté de l’Histoire. RÉSEAU VOLTAIRE | PARIS (FRANCE) | 7 JUIN 2022 Les soldats de l’opération militaire russe en Ukraine poursuivent la lutte de leurs ainés contre les nazis. Les bandéristes ne cachent pas en effet leur volonté d’anéantir les « Moscovites », femmes et enfants compris. La guerre en Ukraine est interprétée très différemment selon que l’on est Occidental ou Russe. L’expérience précédente de chacun conditionne son…

Lire la suite

Publié le

Algérie : la question centrale de l’identité

Publié le : jeudi 2 juin 2022 Auteur(s) : Bernard Lugan En 2004, Mohamed Chafik posa une question « Pourquoi le Maghreb arabe n’arrive-t-il pas à se former ? » Et il donna la réponse suivante : « C’est précisément parce qu’il n’est pas arabe. »   Cette interrogation-réponse était incluse dans un article publié dans Le Monde amazigh, (n°53, novembre 2004), dont le titre explosif était : « Et si l’on décolonisait l’Afrique du Nord pour de bon ! », ce qui signifiait, qu’après la colonisation française, les Berbères devraient se libérer de quatorze siècles de colonisation arabe… En Algérie comme dans tout le Maghreb, les Berbères constituent le fond ancien de la population. Charles-André Julien écrivit à ce propos que « le Maroc, l’Algérie et la Tunisie sont peuplés de Berbères que l’on qualifie audacieusement d’Arabes ». (Voir à ce sujet mon livre Histoire des Berbères). Aujourd’hui, les berbérophones – et non tous les Berbères – ne représentent plus qu’environ 25 % de la population de l’Algérie Ce recul est le produit d’une histoire complexe ayant connu une accélération…

Lire la suite

Publié le

Tous aux abris

30 mai 2022 Charles Gave Aussi étonnant que cela paraisse, compte tenu de mon aspect juvénile, j’ai bientôt 79 ans, et cinquante et un ans d’expérience professionnelle dans ce foutu métier qui n’a été inventé que pour que j’ai fréquemment l’air idiot. Et ce papier va me faire courir une fois de plus le risque de passer pour un économiste non sérieux, un économiste sérieux étant un homme – ou une femme – qui se trompe tout le temps- mais en même temps que tous les autres. En ce qui me concerne, je me suis souvent trompé dans le passé, il m’est parfois arrivé d’avoir raison, mais la plupart du temps, que j’ai eu raison ou tort, j’étais tout seul dans mon coin.  Et il est plus facile, surtout en France, d’avoir tort avec tout le monde que raison tout seul dans son coin… Pour donner un sens à ces propos sibyllins, il me faut préciser ici la façon dont je travaille. Jamais je ne cherche à faire une prévision. Toutes…

Lire la suite

Publié le

Le Donbass, au cœur du conflit ukraino-russe. Entretien avec Nikola Mirkovic

par NIKOLA MIRKOVIC – Conflits Directeur de l’ONG Est-Ouest, Nikola Mirkovic intervient depuis plusieurs années au Donbass pour apporter soutien et aides humanitaires. De retour d’une mission de soutien aux populations civiles, il livre ses impressions sur l’état de la région, la situation de l’affrontement entre l’Ukraine et la Russie et les chances d’établir une paix prochaine. Entretien réalisé par Étienne de Floirac.    À l’aune de l’intervention russe, quelle est la situation humaine, économique et politique dans le Donbass ? Tout va dépendre de là où nous nous trouvons. La partie occidentale du Donbass est clairement au centre du conflit, mais la frontière bouge régulièrement, car nous sommes bien dans une guerre de mouvement. À l’arrière de la ligne de front, on a du mal à croire que le Donbass est en guerre, les magasins sont bien achalandés et les services administratifs fonctionnent normalement. Dans les villes et villages qui ont été éprouvés ces derniers mois par la guerre en revanche nous assistons à des scènes de grande…

Lire la suite

Publié le

Comment l’action délétère des ONG alimente le sentiment anti-France en Afrique

  mardi 24 mai 2022 par  Bernard Lugan Source : bernardlugan.blogspot.com   La France est arrivée au bout de son capital sympathie africain. Pour deux grandes raisons : 1) Le diktat démocratique qu’elle cherche à imposer à ses anciennes colonies et qui ne correspond que de très loin aux conceptions politiques locales. 2) Son ingérence dans les questions sociétales. C’est ainsi que le mariage homosexuel et la théorie du genre promus dans ses centres culturels révulsent littéralement les Africains. Parmi toutes les ingérences de Paris, celle dite des « biens mal acquis » cristallise ce sentiment anti-Français qui monte dans toute l’Afrique francophone. Les biens dits « mal acquis » sont les possessions immobilières et mobilières de dirigeants d’États africains que certaines ONG classées à la gauche de la gauche, postulent avoir été achetées grâce à des détournements de fonds. Or, et il est essentiel de bien le préciser, qu’ils soient réels ou non, ces « détournements » postulés n’ont pas été faits en France, aux dépens de la société française, mais dans les pays d’origine.…

Lire la suite

Publié le

Entretien avec Bernard Wicht : Vers l’autodéfense, le défi des guerres internes

Bernard Wicht

à paraître dans Éléments   Quelle est la pertinence d’une étude centrée sur l’autodéfense lorsque la guerre fait rage à nos portes ? Comme son titre l’indique, mon dernier opuscule se consacre à l’autodéfense considérée comme concept opérationnel en lieu et place de celui de « défense nationale » devenu obsolète avec le déclin de l’État-nation (marqué notamment par le retour concomitant et exponentiel du mercenariat). C’est pourquoi, lorsque la guerre a éclaté en Ukraine, j’ai pensé que mon étude était, elle aussi, devenue ipso facto obsolète. Car, l’attaque russe semblait indiquer le grand retour de la guerre conventionnelle entre États et celui des armées régulières. Mon hypothèse de travail basée sur des menaces de type « guerre civile moléculaire » avec une prédominance d’acteurs non-étatiques de type narco-gangs, narcoterroristes et islamo-djihadistes semblait compromise. Comme le disait mon ami Laurent Schang au soir du 24 février, « cette fois c’en est fini de la guerre 2.0 » (en référence aux défis infra-guerriers). Les États d’Europe occidentale sont-ils encore capables de faire la guerre ? Puis, après quelques…

Lire la suite

Publié le

La déconfiture de l’Europe

23 mai 2022 Charles Gave Il y a trois mois, la Russie envahit l’Ukraine et tout a été dit sur les origines du conflit et les responsabilités de chacun dans son déclenchement. Mais ce qui a été assez peu analysé fût la réponse au conflit des autorités européennes proprement dite (Bruxelles), mais aussi de certains pays comme la France et l’Allemagne. Ce sont ces réponses que je vais analyser, pour en tirer la conclusion que les effets de cette guerre seront graves, mais beaucoup moins sérieux que les conséquences des décisions imbéciles qui furent prises par nos autorités à l’occasion de ce conflit. Par exemple . Le ministre de l’économie française (si, si, il y en a un),  annonce avec un très joli coup de menton que « Nous allons provoquer l’effondrement économique rapide de la Russie. », le « nous » signifiant sans doute les services de Bercy, qui ayant déjà foutu en l’air l’économie française dans les dernières décennies avaient reçu l’ordre de s’attaquer maintenant à l’économie de la Russie et…

Lire la suite