Publié le

Russie-Turquie-France

PAR JACQUES SAPIR 27 NOVEMBRE 2015  L’agression caractérisée commise par la Turquie à l’encontre d’un avion militaire russe dans l’espace aérien syrien[1] a modifié les rapports de force régionaux, mais pas nécessairement dans le sens souhaité par le gouvernement turc. Cette modification est aussi sensible dans les résultats de la rencontre du 26 novembre à Moscou entre Vladimir Poutine et François Hollande. On a désormais des précisions sur l’incident lui-même. Le Ministère de la Défense de la Fédération de Russie a publié une carte de l’incident, que l’on reproduit ici. Carte de l’incident aérien Source : Ministère de la Défense de Russie On constate que, selon la Russie, l’avion (un Su-24) volait au-dessus de la Syrie. Même dans l’hypothèse où il aurait survolé le territoire turc pendant une quinzaine de secondes (hypothèse que l’on a fait figurer en pointillés sur la carte), il est évident qu’il a été touché par un missile tiré depuis un intercepteur turc au dessus du territoire syrien. La thèse de la Turquie selon laquelle l’équipage aurait été…

Lire la suite

Publié le

Le grand retournement

PAR JACQUES SAPIR · 20 NOVEMBRE 2015 Il est désormais clair que nous sommes en train de vivre, en France, un retournement d’importance des conceptions politiques. On peut parler ici d’un grand retournement. Ce retournement, nous l’avons payé de 132 morts, de dizaines de blessés. C’est un prix atroce. C’est un prix qui aurait pu, et qui aurait dû, être évité. Car, les causes de ce retournement s’annonçaient par de multiples indices et ce depuis des années. La responsabilité de ce prix incombe ici uniquement à notre personnel politique qui n’a ni su, ni voulu, voir les réalités, quoi qu’il en dise. Mais, au-delà, on peut penser que si l’on avait tenu compte du référendum de 2005, si l’on avait su écouter le peuple, il est possible que ce prix ait été moins lourd, voire qu’il eut pu être évité. Il faudra, en son temps, débattre des responsabilités dans les attentats qui ont eu lieu ce vendredi 13 novembre. Aujourd’hui, il importe de prendre conscience du grand retournement auquel nous…

Lire la suite

Publié le

Courte réflexion pour un jour de deuil

Par Charles Gave http://institutdeslibertes.org Ce qui vient de se passer à Paris est totalement inconcevable et bien sur, tout un chacun est sous le choc. Réfléchir quand on est dans cet état est extrêmement difficile, mais à tout prendre cela vaut mieux que de se laisser aller à des excès d’émotion, rarement incitatifs à des déploiements d’intelligence. Car en fait, tout cela était non seulement prévisible mais totalement prévu et il monte en moi une immense  détresse quand je pense à toutes ces malheureuses victimes et à leurs proches.

Lire la suite

Publié le

Art contemporain : là où l’incompétence et la cécité sont qualifiantes

Par Nicolle Esterolle Je me suis souvent demandé ce qu’il y avait vraiment de commun entre tous les acteurs du grand système bureaucratico-financier qu’est l’art dit contemporain, ce qui faisait lien, solidarité et reconnaissance entre eux… Le cynisme ? l’arrogance ? la cupidité ? l’attrait du pouvoir et de l’argent ? la haine du mot beauté? une certaine stupidité de fond ?…sans doute un peu de chaque mélangé selon des proportions variables selon les services et le niveau dans la hiérarchie… (suite…)

Lire la suite

Publié le

La guerre entre ls États-Unis et la Chine est-elle inévitable ?

Par Philippe Fabry Mardi 27 octobre, les Etats-Unis ont mené une nouvelle démonstration de force en mer de Chine méridionale en envoyant un navire de guerre circuler à proximité d’îles artificielles construites par la Chine. Que cherchent les Américains ? A quoi jouent t-ils ? Ont-ils une stratégie particulière derrière la tête ? Il y a moins de deux semaines, les Américains avaient averti Pékin qu’ils continueraient à patrouiller où bon leur semblerait dans le Pacifique, y compris près de l’archipel disputé des Spratleys, dont il est question. Ils viennent de joindre le geste à la parole, afin de montrer qu’ils ne plaisantaient pas. (suite…)

Lire la suite

Publié le

L’Euro, la peur et Vichy

Par JACQUES SAPIR Le discours sur les conséquences catastrophiques que pourrait avoir une sortie de l’Euro pour l’économie française, et celle des autres pays de la zone Euro est commun dans une bonne partie du spectre politique français. On est en présence d’un discours de peur tenu par ceux-là même qui accusent le Front National de jouer sur des peurs. Voilà qui ne manque pas de sel quand certains de ces hommes politiques ne font que reprendre la vieille antienne du gouvernement de Vichy ! Cela montre à quel point la question de l’Euro est devenue une question religieuse dans la politique française. Rester dans l’Euro nous conduirait au paradis et en sortir nous entraînerait en enfer ! Mais, ce discours ne repose pas sur des bases solides. On sait qu’une dissolution de l’Euro poserait deux problèmes immédiats, celui des dettes et celui des flux financiers entre les diverses économies. Ces deux problèmes sont, en réalité, bien moins compliqués que ce que certains hommes politiques, de Nicolas Sarkozy à François Hollande…

Lire la suite

Publié le

Poutine est-il une menace militaire pour l’Europe ?

Par Philippe Fabry Il y a quelques temps, j’établissais un parallèle, que je crois toujours tout à fait pertinent, entre l’intervention actuelle de la Russie en Syrie et l’envoi par Hitler de la Légion Condor en Espagne ; mes lecteurs savent, par ailleurs, que je considère la Russie de Vladimir Poutine comme une menace pour la sécurité de l’Europe, dont le maître du Kremlin cherche à susciter la division afin de revenir à des relations purement bilatérales entre la Russie et chaque pays européen, moyen beaucoup plus efficace pour tenter d’imposer son hégémonie sur le continent et rejeter à l’océan la puissance américaine. A cette fin, il entretient d’ores et déjà un réseau d’alliances politiques avec les partis populistes et eurosceptiques européens, lesquels servent d’efficaces relais à la propagande du Kremlin. Cependant, si cette stratégie de déstabilisation porte ses fruits et pourrait, en soi, conférer des résultats intéressants, Vladimir Poutine s’est aussi attaché à rebâtir une force armée russe puissante, pour intimider, mais aussi agir. Aujourd’hui, ai-je déjà expliqué,…

Lire la suite

Publié le

François Hollande à nu ?

Par JACQUES SAPIR  François Hollande a donc prononcé, ces jours derniers, un discours devant le Parlement européen. De ce non-événement, il y aurait peu à dire, si ce discours n’était pas en réalité révélateur du personnage. Car, si notre Président à cru que la commémoration de l’historique duo Mitterrand-Kohl pouvait passer pour un discours politique, il s’est en réalité, et comme l’on dit « à l’insu de son plein gré », déshabillé dans ce discours. Ce dernier met à nu le vide de sa pensée. Ce discours nous en apprend bien plus sur l’homme que sur l’Europe. Et c’est en cela qu’il est sans doute, si ce n’est important, du moins révélateur. La crise comme catastrophe naturelle Le premier point qui frappe l’esprit du lecteur, ou de l’auditeur, outre les répétitions appuyées des références faites aux discours, eux historiques, de Mitterrand et Kohl, c’est la sombre énumération des crises. Car, ces crises apparaissent dans le langage utilisé par François Hollande comme autant de catastrophes naturelles, comme une tornade ou de la grêle,…

Lire la suite

Publié le

Dénoncer l’art contemporain : pourquoi ?

interview de Nicolle Esterolle Le Comptoir : Afin d’éviter tout malentendu, commençons par un éclairage. Vous avez exprimé votre intérêt pour de nombreux artistes présents, dont les noms sont cités çà et là dans votre livre et vos chroniques. Quand vous parlez d’art contemporain, de quoi parlez-vous au juste ? Nicole Esterolle : Il y a des centaines d’artistes d’aujourd’hui – donc contemporains – que je connais, dont j’aime le travail et que je défends sous ma vraie identité. Il m’est arrivé en effet d’en citer quelques-uns dans mes chroniques de Nicole. Ces artistes-là sont ceux de l’intériorité sensible, de la mise en forme, du savoir-peindre et/ou dessiner, du plaisir de l’inattendu, du mystère : tous les ingrédients qui constituent pour moi la vraie substance artistique. Et puis il y a l’aberration historique des dits “contemporains”, c’est-à-dire ceux qui se sont attribués abusivement ce qualificatif ; ceux pour qui  « les attitudes sont bêtement devenues formes »[i] ; ceux de la posture, de l’extériorité spectaculaire ; ceux de la subversion et du non-sens convenus et subventionnés…

Lire la suite