L’Amérique de Trump entre nation et empire

Paul Gottfried

17,50 

Collection : Auteur : Pages: 168 ISBN: 9782865533091

Description

Ni l’élection ni la possible réélection de Donald Trump ne sont compréhensibles pour les Français. Nul ne leur explique que l’Amérique a une culture politique différente de la nôtre, et particulièrement la droite américaine.

La haine anti-Trump, médiatiquement unanime, a caché qu’une partie non négligeable des Américains soutiennent sans faille le Président sortant. Comment comprendre l’émergence de cet homme ? Est-il un accident de l’histoire américaine ou bien l’expression d’une tendance lourde, longtemps enfouie et aujourd’hui réveillée, voire structurante, de la vie politique américaine.

Et si Donald Trump était le fruit de l’histoire américaine ? C’est à travers l’histoire de la droite américaine que nous voyons apparaître un Trump inconnu de la presse française, loin du libéralisme et des guerres démocrates, cherchant à sauver l’Amérique en tant que Nation pour ne pas la voir mourir comme Empire.

Informations complémentaires

Poids0.23 kg
Dimensions1 × 14 × 22 cm

Table des matières

Introduction
Trump vu de droite…………………… 7

Chapitre I
Le conservatisme dans sa réalité…… 19

Chapitre II
La mécanique de pouvoir néoconservatrice ……………………….. 65

Chapitre III
Conservateurs, fascistes, populistes :
trois courants différents unis
dans le regard haineux de la gauche 83

Chapitre IV
De quoi Donald Trump
est-il le nom ?……………………………. 103

Chapitre V
De quoi le trumpisme sera la trace.. 131

Conclusion
Anarchy in the US…………………….. 155

Introduction

Trump vu de droite

Il y a un paradoxe Trump. Comment ce richissime New-Yorkais, soutien d’Hillary Clinton quand celle-ci briguait le poste de gouverneur, a pu devenir l’un des hommes les plus diabolisés par les médias « progressistes » de l’histoire américaine. Il incarnerait le conservatisme américain dans ce que celui-ci a de plus rance. Si les médias progressistes occidentaux sont avant tout réceptifs au Parti démocrate comme les délires de l’Obamania l’avaient illustré jusqu’à la caricature, il faut souligner que jamais les médias n’ont diabolisé un Président américain de la sorte depuis Nixon. Depuis Reagan, il y a même un courant de sympathie pour certains conservateurs américains, à mesure que ceux-ci n’avaient de conservateurs que le nom comme les larmoyants adieux à John McCain en avait témoignés. Donald Trump serait donc le vrai conservateur américain, le cauchemar avec lequel les « forces de progrès » du monde comme messieurs Trudeau ou Macron s’empêchent de dormir.

Cette petite psychose élitaire trouve sa source dans la volonté des médias libéraux de détourner le mouvement conservateur de son sillon traditionnel. En fait, Trump n’est pas un vrai conservateur américain et ceux qui le croient seraient terrifiés d’être en face du conservatisme historique. Pour provoquer, nous pourrions écrire que pour un vrai conservateur, Trump est sinon un homme de gauche, du moins un homme de centre gauche.

Ce livre ne cherche pas à amadouer le centre gauche. Nous voulons expliquer ce qu’est le mouvement conservateur américain, comment celui-ci a été subverti par le mouvement néoconservateur et son discours des valeurs, et comment Trump est en partie une synthèse des deux.

Vous aimerez peut-être aussi…