Publié le

L’Union européenne amorce sa dissolution

par Thierry Meyssan La Traité du Quirinal, conclu par la France et l’Italie, ainsi que le projet de gouvernement du prochain chancelier allemand, Olaf Schotz, sont incompatibles avec l’histoire de l’Union européenne. Paris et Berlin viennent de poser des actes concrets qui ne peuvent qu’amorcer l’inévitable dissolution de l’Union européenne. RÉSEAU VOLTAIRE | PARIS (FRANCE) | 30 NOVEMBRE 2021 Ufficio Stampa Presidenza della Repubblica À la fin de la Seconde Guerre mondiale, Winston Churchill imagina un système permettant aux Anglo-Saxons de s’assurer que l’Europe occidentale ne tomberait pas dans les mains de l’Union soviétique et qu’ils en conserveraient le contrôle. Il s’agissait de créer un marché commun européen avec les pays ruinés qui acceptaient le Plan Marshall [1]. Les États-Unis et le Royaume-Uni avançaient alors de concert. En quelques années, ils jetèrent les bases de notre monde : l’Otan est une alliance militaire dominée par eux, tandis que ce qui est devenu l’Union européenne est l’organisation civile pour leurs alliés. Certes, les membres d’une institution ne sont pas nécessairement membres…

Lire la suite

Publié le

Algérie : une nouvelle guerre des sables ?

1 novembre 2021 Jean-Baptiste Noé Institut des Libertés Depuis le début du mois de septembre, les relations entre le Maroc et l’Algérie ne cessent de se dégrader, pour des raisons que nous avions évoquées dans un précédent article. Depuis la rupture des relations diplomatiques par l’Algérie le 24 août, des déclarations et des actes malveillants n’ont cessé d’être commis : fermeture du gazoduc reliant le Maroc, interdiction faite aux avions militaires français de survoler le territoire algérien, déclarations belliqueuses à l’ONU, etc. Les tensions ont été ravivées par l’événement du 1er novembre dernier, qui demeure extrêmement flou. D’après un communiqué de la présidence algérienne, trois camionneurs algériens, au volant de deux camions livrant du ciment à la Maurétanie, ont été bombardés et tués par l’armée marocaine. « Trois ressortissants algériens ont été lâchement assassinés par un bombardement barbare de leurs camions alors qu’ils faisaient la liaison Nouakchott-Ouargla. […] Plusieurs facteurs désignent les forces d’occupation marocaines au Sahara occidental comme ayant commis, avec un armement sophistiqué, ce lâche assassinat. » Pour une…

Lire la suite

Publié le

Les Problèmes de la France en 2022

7 novembre 2021 Charles Gave J’ai décidé de me livrer à un petit exercice de style en cette fin d’année 2021. En 2022, nous allons avoir des élections présidentielles qui seront sans doute les plus importantes de notre histoire. Sauf si l’actualité financière et politique internationale l’exige, je vais chaque semaine faire une espèce de petite fiche de quatre pages au maximum sur un problème particulier que le nouveau président devra traiter. Mon but est assez simple : informer chacun des citoyens qui voudra bien me lire des enjeux des prochaines élections, tant je pense qu’un citoyen bien informé vote plus intelligemment s’il s’est donné la peine de chercher l’information dont il a besoin, et je veux lui faciliter le travail. J’ai déjà écrit récemment deux de ces papiers, l’un sur les taux négatifs et les conséquences que ces taux négatifs auront sur les paiements des retraites-et donc sur le niveau de vie des anciens qui ne peut que baisser,  le deuxième sur la croissance inarrêtable du poids de…

Lire la suite

Publié le

D’abord, comprendre pourquoi la France s’est désindustrialisée

24 octobre 2021 Charles Gave La désindustrialisation de notre pays a commencé il y a quarante ans, et s’est accélérée depuis vingt ans à cause de l’euro, c’est ce que montre mon premier graphique. Aujourd’hui, bon nombre de politiques veulent procéder à la réindustrialisation de notre pays, ce qui serait souhaitable. Pour y arriver, encore faut-il comprendre POURQUOI nous nous sommes désindustrialisés. C’est à cette explication que je vais m’attacher dans cette note qui sera plus longue que les quatre pages habituelles, et je m’en excuse.  Depuis Mai 1981, moment où nous sommes passés de l’ombre à la lumière selon Jack Lang, indice de production industrielle et PIB divergent continuellement (voir le premier graphique). Cet écroulement de notre industrie s’est accéléré depuis l’introduction de l’Euro en 2000. J’en ai souvent parlé dans ces billets et je n’y reviendrai pas dans cette note. Je renvoie simplement à notre dossier sur l’euro qui peut être trouvé sur le site de l’IDL. Devant ce constat de désastre, la recherche du bouc…

Lire la suite

Publié le

Comment on manipule pour avoir le consentement

Par Yannick Harrel / Contrepoints 18 octobre 2021 L’époque des années 1950 et 1960 en sciences comportementales est fascinante puisque leurs résultats continuent d’irriguer nos sociétés : ainsi tant les expériences de Asch que celles de Bateson ou de Milgram sont essentielles pour comprendre comment les sociétés actuelles peuvent réagir ou sont forcées de réagir suite à des stimuli spécifiques. Un apport scientifique que de nombreux dirigeants se sont empressés d’expérimenter à grande échelle au sein des démocraties libérales jusqu’à les pervertir de l’intérieur, a fortiori en temps de crise. Il y a eu bien entendu des recherches, des analyses et des pratiques sur la manipulation des foules antérieurement à ces études. Rappelons par exemple La psychologie des foules de Gustave Le Bon (1841-1931), Le viol des foules par la propagande politique de Serge Tchakhotine (1883-1973) ou la Commission Creel avec son plus éminent spécialiste, Edward Bernays (1891-1995), par ailleurs neveu et lecteur assidu des travaux de Sigmund Freud (revoir à bon escient le document Propaganda : la fabrique du consentement…

Lire la suite

Publié le

Pologne : bataille autour du droit

14 octobre 2021 Jean-Baptiste Noé  / Institut des libertés La bataille qui se joue entre la Cour constitutionnelle de Pologne et l’Union européenne engage l’ensemble des pays de l’UE. Ce n’est pas uniquement un bras de fer entre Varsovie et Bruxelles mais une confrontation autour de la définition du droit et de sa place dans la vie politique. C’est donc le sujet même de l’état de droit qui est en jeu. Qui, en effet, possède la primauté : le droit national ou le droit européen ? Le premier est le fruit du vote des représentants des citoyens, le second est produit, pour l’essentiel, par des fonctionnaires inconnus de la population. Le bras de fer engage donc toute l’Union sur la définition même de la communauté européenne. Guerre juridique La décision, le 7 octobre dernier, du Tribunal constitutionnel polonais, de considérer que plusieurs interventions de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) étaient contraires à la constitution polonaise et que cette dernière, ayant la primauté sur le droit européen, les…

Lire la suite

Publié le

Et si le passe sanitaire n’était pas une conséquence, mais la finalité ?

par Giorgio Agamben Nous reproduisons la déposition du philosophe Giorgio Agamben devant des sénateurs italiens à l’occasion des débats sur le passe sanitaire (loi 2394), le 7 octobre 2021. Il ne traite pas des aspects médicaux de cette mesure, mais du changement civilisationnel qu’elle provoque et dont nous n’avons pas tous conscience. RÉSEAU VOLTAIRE | 11 OCTOBRE 2021 Giorgio Agamben Je me concentrerai uniquement sur deux points que je voudrais porter à l’attention des parlementaires qui devront se prononcer sur la conversion du décret en loi. UN VACCIN DANGEREUX, MAIS OBLIGATOIRE La première est l’évidente, je souligne le mot, l’évidente contradiction du décret en question. Vous savez que le Gouvernement, avec un décret-loi spécial numéro ddl 44/2021 appelé « bouclier pénal » désormais converti en loi, s’est exonéré de toute responsabilité pour les dommages causés par le vaccin. Et la gravité de ces dommages résulte du fait que l’article 3 du décret en question mentionne explicitement les articles 589, 590 du Code pénal qui se réfèrent à l’homicide involontaire et……

Lire la suite

Publié le

Un arrêt anticonstitutionnel contre la République française

par Réseau Voltaire Après que le CSA ait inventé une nouvelle règle contre un candidat potentiel, un tribunal a condamné un ancien candidat au mépris de la règle « non bis in idem ». Il s’agit cette fois de dévaloriser la fonction présidentielle. RÉSEAU VOLTAIRE | 1ER OCTOBRE 2021 Un tribunal parisien a condamné, le 30 septembre 2021, l’ancien président français Nicolas Sarkozy à 1 an de prison ferme pour ne pas avoir déclaré certaines de ses dépenses électorales de 2012 à la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP). Le prévenu a annoncé qu’il interjetait appel de cette décision. La CNCCFP est une commission administrative qui verse aux candidats un remboursement de leur campagne après en avoir vérifié la validité. Dans le cas de Nicolas Sarkozy, elle ne les a pas validés et ne lui a donc rien versé. Elle l’a au contraire condamné à payer une amende dont il s’est acquitté. Il n’y a donc eu aucune irrégularité financière, ni délit pénal. Le tribunal…

Lire la suite

Publié le

Vers la paix en Syrie et au Liban

Thierry Meyssan Les accords conclus entre les présidents Joe Biden et Vladimir Poutine à la suite de la défaite militaire occidentale en Syrie commencent à trouver leur application au Moyen-Orient. Les prochaines étapes devraient être le retrait des forces US d’Iraq et de Syrie, l’expulsion des forces turques du Nord-Ouest syrien, le retour de l’Iran dans le concert des nations, la restitution du Golan et enfin l’administration russo-syrienne du Liban. RÉSEAU VOLTAIRE  | 28 SEPTEMBRE 2021 Les présidents Bachar el-Assad et Vladimir Poutine, vainqueurs de la guerre occidentale contre la Syrie Cet article fait suite à  « Pourquoi un Yalta II ? », 15 juin 2021. « Biden-Poutine, un Yalta II plutôt qu’un nouveau Berlin », 22 juin 2021. « L’architecture politique du nouveau Moyen-Orient », 7 septembre 2021. Les conséquences des accords de Genève —dits « Yalta 2 » (16 juin 2021)— pour le Moyen-Orient élargi sont en passe de franchir une nouvelle étape : les forces étrangères occupant des portions de la Syrie sont sur le point de se replier. Après 12 ans de massacres, la guerre contre…

Lire la suite

Publié le

Le grand retour de l’inflation aux USA ?

27 Septembre 2021 Charles Gave Mettons en base 100 en janvier 2007 (un an avant le déclenchement de la grande crise financière de 2008 aux USA), les trois variables suivantes : le PIB nominal des USA, la dette émise par le gouvernement américain par le passé et enfin la base monétaire US (monnaie de banque centrale) et voyons ou nous en sommes aujourd’hui. Le PIB nominal est passé de 100 à 157, soit un taux de croissance annuel moyen depuis 2007 de 3.25 % La dette émise par le gouvernement fédéral est passée de 100 à401, soit un taux de croissance annuel moyen de 10. 5 % par an. Le bilan de la Fed, quant à lui est passé de 100 à 741, ce qui correspond à une croissance moyenne annuelle de 14 % par an. Ces chiffres illustrent une réalité : le lecteur doit prendre conscience que depuis 2008 au moins, nous vivons dans une expérience monétaire sans précèdent dans l’histoire moderne puisque la zone Euro suit depuis 2012 des politiques monétaires et…

Lire la suite