Publié le

Pourquoi Poutine va (quoi qu’en disent les Occidentaux) gagner la guerre

par François Martin 27 octobre 2022 Malgré ce que beaucoup de gens pensent, Poutine devrait logiquement finir vainqueur de cette guerre, d’abord, parce que nous lui avons donné les armes dont il se sert aujourd’hui, ensuite parce qu’il en a bien d’autres en réserve, qu’il n’utilise pas encore, enfin parce que la Russie ne peut pas se permettre de perdre cette guerre. Essayons de justifier ce titre un peu provocateur. ! Nous avons trop tendance, propagande américaine oblige, à ne pas regarder cette guerre avec les yeux froids du géopoliticien, mais à y plaquer nos souhaits occidentaux. Le président russe joue du fait que nous le méprisons Poutine le sait, qui se sert de ce biais, consistant de notre part à le minimiser en permanence, comme un moyen de masquer ses forces et ses intentions. C’est la première des armes que nous avons mises (et nous continuons à le faire) à sa disposition : le prendre pour un imbécile, et prendre les russes pour des incompétents (1). Ceci…

Lire la suite

Publié le

Interview du général Sergueï Surovikin, commandant les opérations en Ukraine

21 octobre 2022 Jacques Guillemain Interview de Sergueï Surovikin, général en chef des opérations en Ukraine. Ce général est un vétéran des guerres d’Afghanistan, de Tchétchénie, du Tadjikistan et de Syrie. Reconnaissons qu’il a la gueule de l’emploi ! Le général Sergueï Surovikin a accordé une interview à Rossia 24, où il explique clairement la situation sur le front ukrainien. Entretien totalement passé sous silence par les médias français, qui n’ont retenu qu’une seule phrase sortie de son contexte : « La situation est tendue ». Déclaration qui a aussitôt libéré tous les fantasmes chez les anti-Poutine, qui rêvent d’une débandade imminente de l’armée russe. Ils peuvent rêver. Mais comment n’ont-ils toujours pas compris que le maître du Kremlin se prépare depuis l’an 2000 à un affrontement contre l’Occident, alors que les Européens ont totalement désarmé, croyant naïvement à une paix éternelle depuis 1990 ? Si Poutine n’a engagé que 150 000 hommes face à la mobilisation générale en Ukraine, c’est parce qu’il garde en réserve son armée…

Lire la suite

Publié le

Si la guerre d’Ukraine n’existait pas, il faudrait l’inventer

par Jean-Frédéric Poisson 19 octobre 2022 Après l »échec partiel de l’agenda COVIDISTE à mettre en place le programme du globalisme, le conflit ukrainien est fort opportunément apparu aux dirigeants occidentaux comme un moyen de ne pas perdre le contrôle – Jean-Frédéric Poisson est président de VIA – La voie du peuple “Nous sommes en guerre!” – Bientôt vraiment? « Nous sommes en guerre ! » Chacun garde à l’esprit cette phrase hors de contexte scandée à plusieurs reprises par Emmanuel Macron lors de la crise sanitaire[1]. Nous luttions alors contre un ennemi invisible, avec l’arme du confinement et du passe sanitaire, le tout conçu et décidé pendant des « conseils de défense » censés attester de la gravité de la situation. Aujourd’hui, et alors qu’il est question d’affronter un État souverain disposant de l’arme nucléaire, la même stratégie de communication et les mêmes éléments de langages sont utilisés. En effet, nous nous rapprochons tous les jours davantage d’une situation de guerre frontale, en particulier depuis que le Premier…

Lire la suite

Publié le

De la destruction de la monnaie Allemande par monsieur Draghi et de ses Conséquences

17 octobre 2022 Charles Gave Comme je l’ai appris il y a soixante ans en première année d’économie à Toulouse, une monnaie a trois fonctions : Moyen d’échange (pour éviter le troc). Étalon de valeur (pour éviter d’avoir à faire des règles de trois pour comparer la valeur des pommes et des poires avec celle de l’abricot). Réserve de valeur. Pour me permettre de retrouver à l’arrivée la valeur de mon capital monétaire dont je n’aurais pas besoin aujourd’hui. La thèse que je vais développer est simple : Pour sauver l’euro en 2012 , monsieur Draghi a choisi en connaissance de cause, d’effondrer le niveau de vie des épargnants allemands, et pour se faire, il a agi pour que le successeur du DM, l’Euro cesse d’être une Réserve de Valeur. Cet effondrement a mis 10 ans à se produire et il est maintenant inarrêtable. Ce qui va me permettre de montrer que les crimes monétaires se payent toujours « in fine », le problème étant souvent que ceux…

Lire la suite

Publié le

Ukraine : arrêtez le massacre !

par François Martin 13 octobre 2022 Dans cette guerre d’Ukraine, la propagande, la désinformation, les passions et les raisonnements géopolitiques ont libre cours, mais personne ne semble se rendre compte qu’au milieu de tout cela, ce sont des êtres humains qui sont détruits et qui meurent en masse. Une véritable boucherie, oubliée de tous Lors d’une émission télévisée, l’un des journalistes rétorque à Jean-Frédéric Poisson, Président du parti VIA : « Heureusement que l’Ukraine a des armes pour défendre nos valeurs ! » (1). En fait, la phrase est incomplète. Elle aurait dû être : « Heureusement que l’Ukraine a des armes, et que ses soldats, des garçons de 16 ans, des filles de 18 ans, des personnes âgées de 70 ans, se font massacrer pour défendre nos valeurs ». Et de fait, c’est actuellement la situation, et c’est l’état de la conscription en Ukraine. Par ailleurs, les analystes sont aujourd’hui d’accord pour dire que jusqu’ici, plus de 60.000 soldats ukrainiens ont perdu la vie dans ce conflit…

Lire la suite

Publié le

Françafrique : l’effacement

13 octobre 2022 par Jean-Baptiste Noé La présence française en Afrique noire, commencée de façon intense dans les années 1880, est en train de s’effacer. Le rêve colonial, porté par les républicains et poursuivi par les universalistes, se brise face aux réveils des peuples. L’armée française a dû quitter le Mali, laissant le pays dans un état guère différent de celui qui était le sien en 2013. La France a aussi quitté la Centrafrique, sans que le pays ne retrouve une quelconque stabilité. Ne reste donc que quelques pays du golfe de Guinée, notamment le Burkina Faso, où la situation empire, et la Côte d’Ivoire, toujours perçu comme la perle de l’Empire, du moins ce qu’il en reste. Après la colonisation politique, achevée pour l’essentiel en 1960, la France a cru bon de se livrer à une colonisation humanitaire. Il s’agissait cette fois-ci d’apporter et la démocratie et le développement, mot magique qui suffit à justifier toutes les dépenses et qui interdit tout regard analytique. S’interroger sur la…

Lire la suite

Publié le

Ce que nous dit l’Ukraine de la guerre qui vient

Bernard Wicht

Entretien de Slobodan Despot avec Bernard Wicht, auteur de : Vers l’autodéfense : le défi des guerres internes Avertissement au lecteur : Avant de démarrer cet entretien sur les premières leçons de la guerre en Ukraine pour l’Europe, il est nécessaire de spécifier que l’observateur indépendant ne peut pas se baser sur les déclarations et affirmations des protagonistes (pour mémoire, l’Ukraine, la Russie, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’OTAN). Pour le dire avec les mots d’un détective-enquêteur en matière criminelle, « dans cette affaire tout le monde ment ». Celui-ci ne peut donc se fier aux allégations des témoins et doit se reposer sur sa propre expérience du crime, sa connaissance de la psychologie humaine ainsi que le sens commun pour s’efforcer de reconstituer le déroulement des événements et, finalement, mettre au jour le mécanisme de la scène de crime. S’agissant de la guerre en Ukraine, il ne s’agit pas tant de la seule psychologie humaine que de la compréhension de la guerre et de ses ressorts profonds. Car,…

Lire la suite

Publié le

La Guerre d’Ukraine est-elle en train de devenir une guerre mondiale?

par François Martin 10 octobre 2022 Le courrier des stratèges Bataille d’Izioum, appel des réservistes, referendums, sabotage des gazoducs, tout se tient, et indique une évolution attendue et logique du conflit. Le caractère mondial de ce conflit était jusqu’ici demeuré implicite, il est maintenant devenu explicite. Plus qu’une escalade, il s’agit d’un changement de format. Un ensemble de phénomènes récents viennent de marquer un changement notable, une étape importante et attendue du conflit ukrainien. La bataille d’Izioum, l’appel de Poutine aux réservistes russes, les referendums des quatre oblasts, le récent sabotage des gazoducs de Baltique, et même l’attentat contre le Pont de Crimée, tous ces événements se tiennent. Ils « changent la donne », et rendent les choses plus claires. Car ce conflit, en réalité mondial depuis le début, était jusqu’à présent présenté comme un conflit local, tant par les américains que par les russes, pour diverses raisons : Récit américain/ récit russe Pour les américains, il était important de faire « commencer le film » le 24…

Lire la suite

Publié le

Les États-Unis déclarent la guerre à la Russie, l’Allemagne, les Pays-Bas et la France

par Thierry Meyssan 4 octobre 2022 Alors que la presse internationale traite du sabotage des gazoducs Nord Stream sous l’angle du fait divers, nous l’analysons comme un acte de guerre contre la Russie, l’Allemagne, les Pays-Bas et la France. En effet, les trois voies d’approvisionnement en gaz des européens de l’Ouest viennent d’être coupées simultanément, tandis que, toujours concomitamment, un nouveau gazoduc vient d’être inauguré à destination de la Pologne. De même que Mikhaïl Gorbatchev avait vu dans la catastrophe de Tchernobyl la dislocation inévitable de l’URSS, de même nous pensons que le sabotage des gazoducs Nord Stream marque le début de la chute économique de l’Union européenne. Photographie satellite russe du bouillonnement des eaux après le sabotage de Nord Stream. Le combat des États-Unis pour maintenir leur hégémonie mondiale a franchi sa troisième étape. Après l’extension de l’Otan à l’Est en violation des engagements occidentaux sur la non-implantation d’armes états-uniennes en Europe centrale, la Russie, qui ne peut pas défendre ses gigantesques frontières, est directement menacée. En…

Lire la suite

Publié le

Kharkov est un théâtre secondaire. L’important est ce qui s’est passé à Odessa

Le courrier des stratèges. Entretien avec Alexandre N. 30 septembre 2022 Alexandre N. a répondu à nos questions sur les derniers développements de la bataille d’Ukraine au terme de deux semaines riches en rebondissements. Il les passe en revue et ils attire notre attention sur le front d’Odessa, où la Russie affronte l’OTAN, loin de l’intérêt des médias. CdS: Bonjour Alexandre, merci de prendre le temps de répondre aux questions du Courrier des Stratèges. Où en est le conflit, de votre point de vue? A.N.: Il est en effet très important de comprendre ce qui se passe vraiment. Et ne pas être dupe des tropismes des médias. Il faut oublier Kharkov dont on parle trop en même temps ( diversion médiatique ), mais qui n’est encore qu’une manœuvre de déception russe destinée a empêcher les forces ukrainiennes de gêner les réferendums. La région de Kharkov est en effet réputée pour son inutilité stratégique. L’important est ce qui se passe à Odessa – et la violence des propos de…

Lire la suite