Publié le

Brexit ?

PAR  JACQUES SAPIR   Trois faits marquants sont venus ces dernières heures soutenir les espérances des eurosceptiques britanniques alors que l’on se rapproche du référendum qui doit se tenir le 23 juin. Tout d’abord, un nouveau sondage (YouGov) donne une avance substantielle au vote se sortir de l’Union Européenne. Le point important ici étant moins le résultat absolu que l’accroissement de la marge de ce résultat. Bien entendu, le nombre de personnes ne s’étant pas encore décidées est important, et ce sondage doit être compris comme une tendance, rien de plus. Sondage YouGov, publié le 14 juin Sondage du 9/10 juin Sondage du 12/13 juin Rester 42% 39% Quitter 43% 46% S’abstient 0% 0% Ne sait pas 11% 11% Caractéristiques du sondage Rester Quitter Ne sait pas Pondéré 39,1% 46,1% 10,8% Non-pondéré 41,9% 45,5% 10,0%   Homme Femme Londres Sud Midlands/Galles Nord Ecosse Pondéré 48% 52% 12% 33% 22% 24% 9% Non-pondéré 44% 56% 11% 33% 21% 24% 11% On peut penser que, dans l’isoloir, les électeurs indécis vont se…

Lire la suite

Publié le

Canon électrique : fin de l’arme nucléaire… et le retour de la guerre

Par Philippe Fabry Dans l’histoire militaire, il y a ce que l’on appelle des « game changers », des évolutions technologiques en matière d’armement qui révolutionnent la pratique de la guerre. Ce fut le cas de l’emploi du cuivre, de la découverte du bronze, puis du fer ; ce fut aussi le cas de l’invention de la poudre à canon, de l’aviation, des missiles, des armes nucléaires. Aujourd’hui, depuis plusieurs décennies, et notamment l’Initiative de Défense Stratégique, il y a de multiples candidats : les armes à énergie dirigée, les armes spatiales… Mais celle qui semble la plus avancée, la plus encline à modifier très rapidement les rapports de force et les règles actuelles de la guerre, c’est le canon électrique. (suite…)

Lire la suite

Publié le

Histoire de petits cochons

Par Charles Gave http://institutdeslibertes.org « Montrez- moi quelles sont les incitations que vous offrez et je vous annoncerai les résultats à venir ». Cette célèbre formule de Charlie Munger, depuis toujours le principal associé de Warren Buffet, est toujours aussi vrai que quand il l’a prononcé pour la première fois il y a bien longtemps déjà. (suite…)

Lire la suite

Publié le

Ces « guerres » d’un nouveau genre qui déchirent l’Europe

Par Philippe Fabry 1 -Angela Merkel et François Hollande commémorent dimanche 29 mai le centenaire de la bataille de Verdun. Après avoir connu deux guerres mondiales sur leur sol, les pays d’Europe ont créé l’Union européenne afin de garantir la paix sur le continent en misant sur la prospérité. Si les conflits militaires entre ses grandes puissances ont été neutralisés, quels conflits sont apparus depuis ? Normes européennes, questions économiques (dette, investissement public…) sur quels sujets les Etats membres s’affrontent-ils ? Je crois qu’il faut commencer par faire l’état des lieux et comprendre que l’Europe d’aujourd’hui n’est pas simplement l’Europe d’hier dont on aurait simplement banni les conflits armés. La réalité est plus complexe. En effet, si l’on considère la première phase de l’histoire de l’Union européenne, c’est-à-dire jusqu’à l’adoption du Traité sur l’Union, le fameux traité de Maastricht, en 1994, on observe alors essentiellement le vieux jeu des puissances européennes dans un cadre simplement plus policé qu’auparavant, sans violence, mais avec des intérêts nationaux bien compris, et…

Lire la suite

Publié le

Quand les technocrates tuent la croissance en Europe

Par Charles Gave http://institutdeslibertes.org 4 février, 2013 Que le lecteur veuille bien considérer le graphique ci dessous. De 1975 a 2000 , la croissance en Europe, telle que l’on peut la mesurer en utilisant les indices de la production industrielle était de 2. 5% par an en moyenne. Qui plus est, la dispersion autour de cette moyenne était très faible, chacun croissant allégrement de 2.5 % par an, avec cependant des petits à-coups de temps en temps, corrigés très vite, ce qui permettait à chaque pays de revenir dans le peloton sans trop de problèmes. A partir de  2000, une vraie catastrophe semble avoir frappé les économies  du vieux continent.La croissance s’arrête NETTE.La moyenne (ligne orange sur le graphique) passe d’une pente fort régulière de 2.5 % par an à une pente de 0 % par an. Les 12 dernières années sont DE LOIN les pires en Europe depuis les années trente, en tout cas pour les pays de l’Europe du SudDe plus,la dispersion autour de cette moyenne « explose »…

Lire la suite

Publié le

La Russie bannit les importations d’OGM américains

Par F. William Engdahl La Russie tire les conséquences de sa décision de l’automne dernier, d’interdire la plantation commerciale d’organismes génétiquement modifiés (OGM) sur ses superficies agricoles. Sa dernière décision, à compter du 15 Février 2016, ne devrait en effet pas du tout plaire à Monsanto ou au Cartel du Grain des États-Unis… Le 15 Février 2016 est entré en vigueur un bannissement décrété à l’encontre des importations de soja et de maïs des États-Unis, valable sur tout le territoire national russe. Le régulateur russe de la sécurité alimentaire Rosselkhoznadzor a annoncé que ce bannissement était justifié par les contaminations microbiennes des OGM ou par de possibles ravageurs, et par l’absence de contrôle américain effectif sur les exportations de soja et de maïs, afin de prévenir l’exportation de grains ainsi contaminés. Le régulateur de la sécurité alimentaire russe a ajouté que le maïs importé des États-Unis est souvent infecté par la pourriture cubique rouge du maïs. En outre, l’organisme rajoutait que le maïs pourrait être utilisé pour [implanter…

Lire la suite

Publié le

Comment des cercles d’influence liés à l’OTAN contrôlent la politique de l’UE relative aux migrants.

09/05/2016 Par F. William Engdahl Un flot incontrôlé de réfugiés de guerre venant de Syrie, Libye, Tunisie et d’autre pays musulmans déstabilisés par les Révolutions colorées de Washington de type « Printemps Arabes », a créé la plus grande dislocation sociale à travers l’UE depuis la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, de l’Allemagne à la Suède en passant par la Croatie. Il est devenu clair aujourd’hui pour beaucoup, que quelque chose d’assez sinistre est en marche, quelque chose qui menace de détruire l’intégrité sociale et même toute l’Europe en tant que civilisation. Mais ce que bien peu réalisent, c’est que ce drame tout entier est orchestré, non pas par la Chancelière allemande Angela Merkel, ou par des bureaucrates sans visages de l’UE au sein de la Commission de Bruxelles. Ce drame est en effet orchestré par une cabale constituée de laboratoire d’idées [Think Tanks] et autres cercles d’influence étroitement liés à l’OTAN. Le 8 octobre 2015, au milieu des vagues de centaines de milliers de réfugiés affluant vers…

Lire la suite

Publié le

Le temps des aveux

PAR JACQUES SAPIR · 8 MAI 2016 http://russeurope.hypotheses.org/4935  C’est le temps des aveux. Oh, pas celui des doux aveux que se font les amoureux, ni celui des aveux extorqués par la force et la souffrance ; non, simplement les aveux devant l’évidence de personnes qui se sont trompées, et qui ont trompé le public. Les aveux honteux de politiques aux abois dont les constructions sont en train de s’effondrer. (suite…)

Lire la suite

Publié le

TRUMP : America is back (la vraie, pas l’idéale)

Par Philippe Fabry. Nous y sommes, un peu plus tôt qu’on pouvait s’y attendre : Ted Cruz a jeté l’éponge après sa défaite dans l’Indiana, et l’on ne voit pas, désormais, ce qui pourrait arrêter Donald Trump qui réussira à s’imposer comme le candidat du Part Républicain. Il y a plus d’un an, je rédigeai et publiai sur ce blog un article titré « America will be back », dans lequel je prévoyais, vue l’évolution en cours de la mentalité populaire américaine illustrée par un petit parallèle cinématographique, un retour de la fierté nationale américaine dont je supposais qu’elle s’incarnerait dans un « nouveau Reagan », savoir un candidat non-conventionnel, raillé et craint par l’establishment en raison de ses propositions radicales mais qui emporterait l’adhésion du peuple en dépit des ricanements et manigances des élites. A l’époque, la course à l’investiture du parti républicain n’avait pas encore démarré et j’envisageais avec enthousiasme la possibilité que Rand Paul, qui fut l’un des premiers à se déclarer candidat, puisse être ce « nouveau Reagan ». Malheureusement, cette…

Lire la suite